525 600 minutes | 2018 – Week 4

english

 

Du 22 au 28 janvier

Le “glitter crash” comme on dit en burlesque s’est fait ressentir, c’est toujours dur la période post festival. Grosse grosse grosse flemme de faire quoi que ce soit cette semaine et pourtant, il a fallu… J’ai quand même levé le pied en début de semaine et pris le temps de me poser en rattrapant mes séries TV de retard et en allant au ciné voir “The Greatest Showman” et “Pentagon Papers”.

Dans les choses qu’il fallait faire il y avait d’abord de l’administratif. Admin post festival, admin CQP (au cas où vous n’auriez pas suivi, il s’agit de ma formation d’animatrice d’activité gymnique d’entretien et d’expression), admin et communication liée à mes ateliers et stages du weekend. J’ai aussi été contactée pour faire un spectacle burlesque à Montpellier (enfin!!!) ce qui là aussi à demandé un peu d’admin, mais on ne va pas se plaindre, loin de là.

Et puis ce weekend donc, j’ai donné 5h de cours, dont 3h30 de Chair Dance. Samedi, j’avais les ateliers Chair Acro et 60s Go-go dans le cadre de mes cours Cabaret & Vintage à l’ASG Danse, et dimanche un stage Chair Cabaret pour le burlesque avec La Charmille. Je me suis régalée avec les deux groupes de filles, c’était super de pouvoir partager ces styles que j’aime tant. Plus ça va et plus ça se confirme, ça me manque vraiment de donner des cours.

De jeudi à dimanche, outre les ateliers/stages et leur préparation j’ai aussi suivi 1h15 de cours de classique, 1h30 de cours de jazz, 45minutes de step, 1h de cours de Broadway à l’ASG Danse et 3h de fitness lors de ma deuxième journée de formation CQP. Ce qui a représenté à peu près 15h d’activité physique en 4 jours. Ca faisait presque 1 an que ça ne m’était pas arrivé et qu’est-ce que c’était bien!!! Bien sur le corps était un peu fatigué dimanche mais qu’importe! I’m back baby! A suivre…

Je vous souhaite à tous une très bonne semaine!!!

 



22 to 28 January

Glitter crash was a big thing this week, as always after a festival. I was so so so so lazy to do anything, but I had to… I did take it easy a tiny bit at the beginning of the week and took the time to watch some TV shows and to go to the movies to see “The Greatest Showman” and “Pentagon Papers”.

Some of the stuff that needed to be done this week where on the admin side. Admin post festival, admin for my Tutor training, admin and com for the courses and workshop I was teaching this weekend. I also got asked if I would perform in a burlesque show in Montpellier (finally!!!!) which brought some extra admin stuff to do, but not complaining, far from it.

And then this weekend, I taught 5h of classes, including 3h30 of Chair Dance. On Saturday was the first session of the Chair Acro and 60s Go-go courses as part of my Cabaret & Vintage cycle at the l’ASG Danse, and Sunday I taught a Chair Cabaret for Burlesque workshop at the vintage and burlesque school La Charmille. I had so much fun on both days. It was so cool to get to share those styles that I love. The more it goes and the more I get that feeling that I really miss teaching.

From Thursday to Sunday, on top of the classes I taught and the prep that goes with, I attended a 1h15 ballet class, a 1h30 jazz class, a 45minutes step class, a 1h Broadway class at ASG Danse and did 3h of fitness as part of my tutor training. Which adds up to about 15h of physical activity in 4 days. This hadn’t happened in almost a year and it felt so so so so so so good!!! Of course my body was a bit tired by Sunday, but whatever! I’m back baby! To be continued…

wishing you all a great week!!!

In Review | The Greatest Showman

gallery-1513337323-the-greatest-showman-cast-hugh-jackman

english

 

L’histoire de P.T Barnum, un visionnaire parti de rien pour créer un spectacle devenu un phénomène planétaire. (Filmdeculte.com)

Par où commencer? Peut-être en disant que ce film n’est pas parfait, loin de là, mais que je l’aime énormément.

Pourquoi le film n’est-il pas parfait? Parce qu’il va trop vite. Trop vite dans son histoire, nous laissant à peine le temps de nous familiariser avec les personnages. On a pris l’habitude de s’assoir devant des grandes fresques filmées de plus de 2h et de se laisser emporter. Ici le film englouti l’histoire en 1h45, comme cela serait le cas sur scène, bim, bam, boum. Mais surtout trop vite dans son montage des scènes musicales. Le rythme est souvent bien trop haché, sans même suivre la musique ou l’écriture chorégraphique. Il y a pourtant parfois de très bonnes transitions entre les moments parlés et les moments musicaux, mais dès que l’on rentre dans le corps même des scènes de danse, la caméra part dans tous les sens et semble ne jamais vouloir se poser, là en spectateur. J’aurais aimé avoir le temps d’apprécier pleinement l’extravagance.

Autre petite chose qui m’a un peu gênée, la différence d’âge entre Michelle Williams et Hugh Jackman. Ca ne colle absolument pas à la mise en place du récit. Pourquoi en avoir fait des enfants du même âge au début du film, pour choisir des acteurs avec une si grande différence d’âge par la suite? Les acteurs sont tellement connus que la suspension of disbelief ne marche jamais ici, du moins sur moi. Il aurait peut-être fallu une autre actrice (Naomi Watts? Une star de Broadway?) ou un autre acteur (oui mais qui, étant donné que Hugh Jackman est à l’origine du projet?) ? Peut-être que tout simplement il aurait fallu trouver autre chose que cette histoire de jeunes enfants du même âge comme terreau de leur relation, car au final ce n’est pas cela le plus important dans l’histoire.

Alors pourquoi est-ce que je l’aime énormément?

D’abord il y a Hugh Jackman, qui est probablement actuellement le vrai Greatest Showman. Totalement à fond, il porte son projet de rêve de bout à bout. Les autres acteurs ne sont pas en reste. Zac Efron montre qu’il est toujours aussi cool niveau chant et danse (oui j’aime Zac Efron dans les High School Musical et Hairspray) et s’en sort vraiment bien à côté de Hugh. Michelle Williams m’a vraiment surprise niveau chant, j’aime beaucoup son solo “Tightrope”. Et le reste du cast est tout simplement parfait.

Il y a les chansons de Pasek & Paul qui ont une puissance incroyable et qui m’ont tiré la larmette à plusieurs reprises. Impossible d’écouter “From Now On” sans vibrer.
Il y a les numéros d’ensembles chorégraphiquement très bien pensés. Les solos et duos restent très intéressants aussi (notemment les pas de deux Zac Effron/Zendaya et Hugh Jackman/Zac Effron), mais c’est dans la composition des ensembles que le travail d’Ashley Wallen est le plus intéressants à mon avis.
Il y a aussi les thématiques qui me touchent énormément. Ce n’est pas nouveau, mais ça marche à tous les coups. Créer sa famille de scène et trouver sa place dans le monde, c’est quelque chose qui me touche évidemment, et ici c’est fait avec brio notamment grâce aux textes des chansons et chorégraphies.

Mais surtout il y a cette modernité qui transpire dans chacune des scènes. Cette impression de voir quelque chose de nouveau en comédie musicale qui rend le tout excitant. De mémoire c’est la première fois au cours des 10, 20, 30, voir 40 dernières années que l’on voit une comédie musicale originale (non adaptée d’une autre oeuvre et n’utilisant que des chansons originale), dans laquelle tous les acteurs principaux chantent et dansent VRAIMENT, qui ne fait référence ou hommage à rien, qui est totalement dans son époque et qui fait ainsi état de ce que la comédie musicale est actuellement. Et rien que ça, pour moi, c’est énorme.

On est dans une ère où une des oeuvres les plus populaires de Broadway raconte l’histoire d’un des pères fondateurs de l’Amérique en utilisant du Hip hop, du slam, de la soul, de la pop et j’en passe. The Greatest Showman est pour moi dans cette lignée. Montrer que ces histoires, qui datent à priori d’une autre époque, sont bel et bien de notre temps. Car ici ce n’est clairement pas une reconstitution historique que l’on nous propose, qui se voudrait être une biographie de PT Barnum (ils auraient pu changer le nom du personnage ça aurait été le même récit), ou un compte rendu de la création du cirque. Tout ceci n’est qu’un prétexte pour mettre en scène une comédie musicale moderne, dont le récit touche à un thème éminemment dans l’air du temps: l’inclusion et trouver sa place dans la société.

Alors voilà ce n’est pas un film parfait, mais c’est une super comédie musicale. Pour une fois, je languis qu’elle soit adaptée sur scène pour vraiment briller et nous laisser le temps d’apprécier tous les instants.


fiche-tech-greatestshowman


920x920

The story of P.T. Barnum, a penniless visionary who managed to create a show that became a worldwide phenomenon. (translated from Filmdeculte.com)

Where to start? Maybe by saying that this movie is not perfect, far from it, but I really like it a lot.

Why isn’t the movie perfect? Because it goes too fast. Too fast in the storyline, giving us barely time to get acquainted with the characters. We are used to see long movies that last over 2 hours allowing us to be taken away by the narrative. Here the story is done in barely 1h45, like it would be on stage, where we can feel the presence of the actors. But most of all, the editing goes too fast, especially during the big musical scenes. It’s all way too chopped, without even following the music or the choreography or the staging. There are some really good transitions between talking and musical sections, but as soon as we get into the heart of the dance scenes, it feels like the camera is let loose and doesn’t want to settle, to just be there as a spectator. I would have loved to have time to be able to appreciate the exuberant spectacle.

Another little thing that was a bit annoying, was the the age difference between Michelle Williams and Hugh Jackman. It doesn’t fit at all with the opening of the storyline. Why did they show us kids the same age to start with to later on chose actors with such a big age gap? Williams and Jackman are so famous that the suspension of disbelief never works here, at least on me, it doesn’t. Maybe they should have cast another actress (Naomi Watts? A Broadway Star?) or another actor (yes but who, knowing that Jackman is the initiator of this project?) ? Maybe they should have just changed that beginning, find another way to spark their relationship than this story of two kids, because in the end it’s not even the really P.T. Barnum story they are telling, this is not the point of this movie.

So why do I love this movie so much?

First, because of Hugh Jackman, who IS The Greatest Showman, and probably the only one capable to pull this of. Completely immersed in his role, he carries this dream project of his from beginning to end. As for Zac Efron, he shows that he still has the chops to sing and dance like a pro (yes I like Zac Efron in the High School Musical instalments and Hairspray) and he holds himself really well next to Hugh. I was also really surprised by Michelle Williams’ singing abilities, I really like her solo “Tightrope”. And the rest of the cast is simply perfect!

Second, because of the amazingly powerful songs written by Pasek & Paul that left me teary eyed several times. Impossible not to have all the feels when listening to “From Now On”.

Third, because the group choreographies are so well written and thought through. Of course the solos and duets remain really interesting as well (especially the pas de deux Zac Effron/Zendaya and Hugh Jackman/Zac Effron), but, as far as I’m concerned, it’s during the ensembles that Ashley Wallen’s work shines the most.

Fourth, because the themes developed in the movie hit me right where they need to. There is nothing new here, but it always works. Creating a stage family and finding one’s place in the world is something that resonate with me, obviously. And here it’s remarkably well done, mostly thanks to the lyrics and choreographies.

But most of all because of the modernity that you can see in every single scene. This exciting feeling that you are in front of something new, a new type of movie musical. I don’t recall seeing a musical from the past 10, 20, 30, maybe 40 years that is original (i.e. not adapter from another musical, play or movie and using only original songs), that doesn’t reference or is a tribute to other musicals, that has a real musical structure and in which all the main actors are really singing and dancing. It’s a movie that is intimately linked to its period in time and gives a preview to what nowadays musicals are. And just that for me it’s everything.

We are at a time when one of the most popular Broadway Show tells the story of one of America’s founding fathers using hip hop, slam, soul, pop music and more. For me The Greatest Showman is on the same path. This idea that stories, that are apparently from another era, are actually really current. Because this movie is definitely not trying to be an historical reenactment or a P.T. Barnum biography (they could have changed the name of the main character without changing a line to the story) or an expose on where circus shows come from. This is only a pretext to create a modern musical with themes that are so relevant today: belonging and finding a place in society.

So this is it, it’s not a perfect movie but it’s a damn good musical. For once, I can’t wait to see this movie adapted to the stage, so that it can shine to the fullest and give us time to enjoy every moment of it.

525 600 minutes | 2018 – Week 3

english

 

Du 15 au 21 janvier

C’était la semaine du Geneva Burlesque Festival. Je ne vais pas rentrer dans les détails du festival puisqu’il y aura un billet spécifique. Je dirais juste que je me suis régalée, c’était un festival vraiment très bien organisé, très bien produit, et j’ai eu un plaisir énorme à rencontrer tout le monde et à danser. Il a plu (beaucoup), il a fait froid (beaucoup beaucoup), le train du retour a eu du retard (comme vous le savez si vous suivez mes stories sur Instagram), mais au final j’en garde un très chouette souvenir.

Bien sur qui dit festival dit aussi préparation. J’ai pris une petite journée pour me remettre de la semaine précédente et faire l’admin liée au salon du mariage, et puis je me suis mise en mode festival. Préparer mes affaires, vérifier le costume, les tenues de soirée, le maquillage, répéter… La semaine s’est résumée à cela…

Bonne semaine à tous!!!

 



15 to 21 January

It was Geneva Burlesque Festival week. I’m not going to say too much here because I’m preparing a proper article on this. I’ll only say that I had a great time! It was a really well thought through festival, well organized, good production, awesome line up, and I had such an awesome time meeting all the participants and performing. Also it rained (a lot), it was cold (very very much), and our return trained got delayed (as you know if you follow my stories on Instagram), twice, but overall it was a really cool weekend.

Of course prior to the festival per say there was the prep. I took a day to recover from the previous week and do some wedding expo related admin stuff and switched to festival mode. Organizing my stuff, checking the costumes, the evening outifts, the makeup, and of course practice… That was pretty much my week…

Have a great week!!!

525 600 minutes | 2018 – Week 2

english

 

Du 8 au 14 janvier

Cette seconde semaine de 2018 est allée à fond la caisse je l’ai à peine vue passer. Il y avait d’abord le Salon du mariageLa pièce montée” pour lequel j’avais réussi à négocier un stand gratuit (en échange de prestation au salon du vintage NDLR) pour promouvoir mon business de danses de mariages et enterrements de vie de jeune fille. Il a fallu que je réfléchisse à la déco du stand, finisse de mettre à jour mon site avec tous les tarifs, prépare des flyers. Plein de choses qui prennent du temps en amont suivi d’un weekend complet à rester derrière ma table dans une salle froide.

C’était aussi le début de ma formation CQP ALS AGEE. Qu’est-ce que c’est? Et bien il s’agit du Certificat de Qualification Professionnelle d’Animatrice de Loisirs Sportifs, option Activités Gymniques d’Entretien et d’Expression. Ca ne vous dit toujours rien? Pour faire rapide c’est un diplôme qui me donne, entre autres, le droit d’enseigner les styles de danse n’appartenant pas au DE, soit tout ce qui n’est pas du classique, du modern-jazz ou du contemporain. La formation a donc commencé cette semaine, et aura lieu tous les vendredi jusqu’en juin. Nous avons eu une matinée de présentation et un aprem de cours dont nous avons été à la fois prof et cobayes. C’était physique, mais c’était vraiment chouette!

Et puis le samedi soir j’ai eu une fois de plus le plaisir de faire l’entrée et la stage kitten pour Les Nuits Folles. Oui le plaisir. Car ça reste vraiment cool de faire la kitten, de trottiner sur scène, d’aider et de papoter dans les coulisses.

Au milieu de tout ça j’ai également donné un coup de main en administration et communication à ma copine Laetitia, directrice artistique de la compagnie Edges. J’ai corrigé la version anglaise de la proposition de l’un de ses projets et crée la carte de voeux de la compagnie.

Il y a eu aussi la reprise des cours de danse post fêtes de fin d’année. Je me suis remise aux pointes en cours de classique, je ne les avais pas touchées depuis au moins 5 ans. Mais ça c’était juste pour moi, pour le fun!

Bonne semaine à tous!!!

 



8 to 14 January

This second week of 2018 was quite full on, I barely know where it went. First there was the wedding expoLa pièce montée” for which I had managed to get a free stall in exchange of performances at the vintage expo. The goal here was to promote my wedding dance and hen’s parties business. So I had to think about what to put on my stall, the look of it, create flyers, update the website with pricing, etc. Basically a lot of stuff that take time beforehand and then 2 full days behind a table trying to sell my stuff in a cold cold room.

It was also the beginning of the course to become a Physical fitness and expressive sports instructor. A diploma that will allow me to teach all my retro and cabaret dance styles in France. The training started this week, and will be held every Friday until June. In the morning it was a presentation session, explaining what we would do during that course and in the afternoon it was practice time! We each got a turn at teaching an exercise to the rest of the class. It was quite tiring but it was awesome!!!

On Saturday night I also got to kitten for the second time for the show Les Nuits Folles. I really like kittening once in a while, strutting on stage, helping and chatting backstage, that’s pretty cool too!

In the midst of all this I lent a hand to my friend Laetitia on the admin and communication side for her company Edges. I gave her feedback on her English application to a UK contemporary arts festival and created the new year greeting card for the company.

This week was also the return of the regular dance classes that I attend. I went back on pointe in ballet class after at least 5 years and it was fun!!!

Have a great week!!!

525 600 minutes | 2018 – Week 1

english

 

Du 1 au 7 janvier

2018 a commencé un lundi. Je ne sais pas vous, mais moi j’aime quand les choses commencent un lundi, ça me donne une structure, un peu comme si on redémarrait la machine avec tout bien aligné comme il faut. Quand un mois commence un lundi je suis contente, quand carrément c’est l’année qui commence un lundi c’est la fête totale! 2018 je crois en toi!

Bref ce billet est le premier de ce qui sera un petit journal hebdomadaire de ma vie de faiseuse de danse. Une sorte de petit résumé des actions accomplies ou non…

Cette semaine a été sous le signe du tutorat multifonction. J’ai donné des conseils en communication et médias sociaux à la créatrice d’une école de danse qui ouvrira ses portes en septembre prochain. J’ai travaillé avec une artiste de cabaret qui est en train de créer une nouveau solo de chair dance et qui voulait des retours sur sa chorégraphie. Et pour finir j’ai conduit 2h pour aller à Pertuis (dans le Vaucluse) pour donner des conseils en technique et chorégraphie à une association de chanteurs qui préparent un spectacle thème cabaret.

Entre toutes ces petites prestations, j’ai avancé sur la mise à jour de mon site internet pour qu’il soit prêt pour le salon du mariage le 13 janvier.

J’ai aussi essayé de me remettre à mon programme de training régulier mais je n’ai tenu que 2 jours… Raté, on réessayera plus tard…

Bonne semaine à tous!!!

 


 

1 to 7 January

2018 started on a Monday. I don’t know about you, but I love it when stuff start on a Monday, it gives a kind of structure, it feels like that everything is neat and clean and ready to go. When a month start on a Monday it always makes me happy, but when it’s a year, it’s even better! 2018, I believe in you!

Anyway, this post is the first of a weekly diary about my life as a dance maker. Kind of a recap of the dance related things I manage or fail to do…

This week was full of mentoring of all kind. I freelanced as an admin consultant for a new dance school owner to help with her communication and social media. I worked with a cabaret artist who is building a new chair dance routine and wanted some feedback. And I drove 2 hours to give technique and choreography tips to a troupe of singers who are creating a cabaret show.

In between those contracts, I kept on updating my website to have it ready for the wedding expo on 13 January.

I also tried to kick off my regular training again, but that lasted only 2 days. Fail! I’ll try again…

Have a great week!!!